Please use this identifier to cite or link to this item: http://hdl.handle.net/10400.2/6317
Title: Impolitesse verbale dans les lettres de réclamation: une question de genre?
Author: Seara, Isabel
Keywords: Texto epistolar
Cartas de reclamação
Descortesia
Agressividade verbal
Análise discursivo-pragmática
Issue Date: 2016
Publisher: ATILF
Citation: Seara, Isabel - Impolitesse verbale dans les lettres de réclamation: une question de genre? In Congrès International de linguistique et philologie romanes, 27, Nancy, 2013 - "Congrès international... [Em linha]: actes”. Nancy: ATILF, 2016. ISBN 978-2-37276-007-2. p. 239-250
Abstract: Dans cette étude, nous nous proposons d’analyser les phénomènes d’impolitesse dans un type particulier de situation communication à savoir, la lettre de réclamation écrite en milieu universitaire. L’enjeu sera double. D’abord, ce sera l’occasion de revenir sur certaines questions théoriques, aujourd’hui largement débattues, dans le champ de la réflexion sur la politesse linguistique. Inaugurée il y a une trentaine d’années par la diffusion des travaux de Brown et Levinson ([1978] et 1987), elle connaît à l’heure actuelle des évolutions récentes et remarquables, qu’il s’agira de discuter. Nous nous intéresserons notamment à celles centrées sur les rapports entre l’impolitesse et les violences verbales et dans un champ complémentaire au nôtre, à travers l’apport des travaux menés par Bousfield & Locher (2008) parmi d’autres études. Ensuite, ce travail consistera à décrire et à analyser quelques manifestations d’impolitesse, et s’efforcera de montrer comment, dans ces lettres, les multiples éléments qui expriment la déception, l’indignation ou même la colère, peuvent nous renseigner sur les différents usages, nettement distincts entre hommes et femmes. L’objectif sera de mettre en lumière en quoi l’agressivité, qui se traduit par des stratégies litigieuses variées (menaces, amorces de négociations, indignation, injures, insultes), constitue une véritable caractéristique de la lettre de réclamation, entendue comme genre textuel face-threatening. Nous verrons en réalité que ces stratégies sont plutôt utilisées par des interlocuteurs masculins pour marquer la position de force et pour accentuer le sentiment de la faute, en instaurant et en renforçant l’image d’une communication conflictuelle. Enfin, en nous fondant sur l’analyse des marqueurs d’impolitesse nous tâcherons de montrer une divergence d’usage entre les hommes et les femmes, à savoir que les insultes (selon la conception de Largorgette, 2009) sont utilisées de façon priviligiée par les interlocuteurs masculins, afin de mettre en scène un éthos d’autorité, et même de brutalité, tandis que les interlocuteurs féminins laissent filtrer l’hostilité sans toutefois favoriser le conflit ouvert, et cherchent à adoucir leurs critiques par des procédés d’atténuation (modalisateurs, minimisateurs et réparateurs par exemple).
Peer review: yes
URI: http://hdl.handle.net/10400.2/6317
ISBN: 978-2-37276-007-2
Publisher Version: http://www.atilf.fr/cilpr2013/actes/section-10/CILPR-2013-10-Seara.pdf
Appears in Collections:Linguística - Comunicações em congressos, conferências / Linguistics - Communications in congresses, conferences

Files in This Item:
File Description SizeFormat 
CILPR-2013-10-Seara 2.pdf162,39 kBAdobe PDFView/Open


FacebookTwitterDeliciousLinkedInDiggGoogle BookmarksMySpace
Formato BibTex MendeleyEndnote Degois 

Items in DSpace are protected by copyright, with all rights reserved, unless otherwise indicated.